☂ DRÔLES DE MACARONS™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:22

jacob adam lefèvre-millot

Y'A RIEN DE PLUS CLAFOUTANT QUE LE CLAFOUTIS

Voilà maintenant 27 ans que mes parents m'ont donné le nom de Jacob (mais c'est moche alors appelez-moi Adam mon deuxième prénom). Je suis de nationalité française sans tout de même oublier que j'ai des origines anglaises. En ce moment, je suis un homme ouvert à toutes les suggestions féminines. Depuis 6 ans, je suis mécanicien et malgré tout, je le vis bien. Même si ce n'est pas facile tous les jours. Je fais partie du groupe des salut les musclés et on me dit souvent que je ressemble étrangement à Jensen Ackles.



marie mary-w.

Moi c'est Marie et je suis sur terre depuis 19 ans. J'habite en France dans la région de la choucroute. Je serai présente 5/7 jours. J'ai trouvé le forum via bazzart le plus beau et je dois dire qu'il est très beau et très patriotique (a). Je voudrais également dire que c'est bientôt la rentrée. Vous êtes tristes hein ? x).


Dernière édition par J. Adam Lefèvre-Millot le Mar 30 Aoû - 15:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:22

DON'T BE AFRAID OF THE DARK.

« Quoi ?! » Elle avait tenté de contenir le ton de sa voix, pour ne pas être entendue par les deux enfants qui étaient assis à la table un peu plus loin. Quelle idée d’installer un téléphone à proximité de la cuisine. Soudainement, elle détestait ce sens pratique qu’ils avaient pu avoir à une certaine époque. Elle détestait beaucoup de choses ces derniers temps, comme si ses deux enfants étaient les dernières choses qui la gardaient connectée à la réalité. Aussi triste cette fameuse réalité soit-elle d’ailleurs. Quimper. C’était ici que les enfants Lefèvre-Millot ont toujours grandi, français ou presque. Ils avaient la nationalité en tout cas, bien que l’aîné, Jacob soit né sur le sol anglais encore. Dommage, à quelques jours à peine de leur déménagement à l’autre bout de la Manche. M’enfin, cette histoire était loin désormais, alors que c’était un fils de huit ans et quelques maintenant qui était en train de dévorer ses tartines avec sa sœur cadette. « Tu te moques de moi hein ? » Si seulement. Elle était désormais loin la belle époque où elle avait été heureuse d’avoir deux enfants. Aujourd’hui, elle était plus mère célibataire qu’autre chose, ou mère célibataire de trois enfants, dont un qui était plus vieux qu’elle et qui n’avait pas vraiment toute sa tête. Et qu’elle devait aller chercher au poste de police à présent, alors qu’il s’était fait arrêter après son travail de nuit, pour conduite en état d’ébriété. Ah, ils étaient beaux les parents modernes. M’enfin. Elle serra les dents, se retenant de gueuler à travers le combiné de téléphone alors que ses enfants étaient là, pas loin. Il ne fallait pas que la triste décadence de son mari déteigne sur leur enfance. Elle avait déjà eu une enfance assez difficile pour savoir ce que ça pouvait faire. « D’accord. J’appelle la nourrice et… Et j’arrive. » Elle avait fini par capituler, comme toujours ou presque. Il était après tout l’homme de sa vie, le père de ses enfants et elle ne pouvait pas se contenter de le laisser moisir dans une cellule de dégrisement toute la journée et en plus le laisser rentrer à pieds ! Ca lui remettrait sans doutes les idées en place, mais aux yeux de la jeune femme, l’équilibre désormais précaire de sa famille et l’innocence de ses enfants comptaient encore plus que n’importe quelle leçon qu’elle pourrait enseigner à l’homme enfant qui lui servait de mari.

« Jacob ? » Elle s’écarta brusquement de l’homme qui était quelques secondes plus tôt, occupé à la peloter allègrement. Le jeune homme qu’il était ne semblait même pas surpris de tomber sur un tel spectacle, alors qu’elle remettait vaguement ses cheveux en place pour se donner une allure de bonne mère. Elle ne l’était plus depuis longtemps et heureusement, la cadette de la fratrie rentrait seulement maintenant, trop tard pour assister à ce que son frère avait vu. Elle avait le don de pouvoir conserver son innocence envers et contre tout ce qui arrivait. Attardant un vague regard à sa cadette, il n’eut pas besoin de dire le moindre mot qu’elle s’engagea dans l’escalier, pour monter dans sa chambre. Visiblement, la mère Lefèvre semblait d’accord avec cette idée. C’était bien trop compliqué, bien trop dur à accepter pour une gamine de son âge. Elle avait sans doute besoin de croire encore qu’un jour ses parents pourraient se remettre ensemble, chose face à laquelle Jacob ne se faisait plus d’illusion à présent. Il ferma la porte derrière lui, laissant tomber son sac d’école sur le sol. Sans doute qu’ils n’attendaient qu’une chose, qu’il monte également pour qu’ils puissent reprendre là où ils en étaient, sur le canapé du salon, c’était tellement classe. Il avait douze ans à cette époque là, et à son plus grand malheur, il savait déjà que les mamans pouvaient se faire planter des petites graines par d’autres hommes que les papas. « Vous rentrez tôt. » Tenta-t-elle plus pour se donner bonne conscience qu’autre chose sans doute. « Il est 17h30, c’est l’heure habituelle à laquelle on rentre. » Il avait dit ça avec l’insolence qui l’habitait depuis que sa mère avait demandé la divorce à l’ivrogne qui leur servait de père. Si seulement ça avait été quelque chose de bénéfique ! Mais non, voilà que c’était déjà le cinquième mec qu’elle ramenait depuis le départ du paternel, à croire qu’elle ne supportait même pas de vivre seule avec ses enfants. Elle ne releva pas le manque de respect que le ton du petit garçon lui dévoua, elle était trop honteuse d’être la femme qu’elle était sans doute. Mais qu’est ce qu’elle pouvait y faire ? « Jacob… J’aimerais te présenter… Alain, c’est… c’est un ami. » Oui, elle ramenait de plus en plus d’amis homme à la maison, il n’était pas dupe quand même, bien qu’il y ait encore quelques choses qu’il puisse ignorer. Il était jeune après tout, mais de plus en plus les mentalités se débridaient, tout comme celle de la mère Lefèvre s’était débridée avec son divorce. Voilà qu’elle devenait un genre de catin, mais heureusement pour elle, son fils n’était pas encore en âge de penser de pareils mots d’elle. « Ouais. J’ai eu peur de le confondre avec Patrick, celui de ce week-end. » Ils se ressemblaient tous aux yeux du petit garçon. Des hommes qui ne méritaient pas de toucher sa mère, des hommes avec qui elle se perdait de plus en plus, avec qui elle distillait le peu de famille qu’il lui restait. Il ne s’attarda pas sur le potentiel froid que sa réplique pouvait installer, après tout, ce n’était que des affaires d’adultes, ça ne le regardait pas. C’était ce que la psy de l’école lui avait dit en tout cas. Reprenant son sac, il monta les marches de l’escalier pour rejoindre sa chambre, dans l’espoir d’avoir coupé court à la pathétique mascarade qui se jouait au rez-de-chaussée.

« Hey… » Il tentait de garder cette vague indifférence qui s’affichait sur son visage, malgré la culpabilité qui l’avait accablé à l’instant même où il avait croisé le regard de la jeune femme. « Salut. » Dit-elle le plus simplement du monde, se redressant sur sa chaise pour furtivement reculer ses mains, alors qu’il avait esquisser un vague mouvement pour la toucher. Elle était fâchée, furieusement même après lui et ça se lisait sur son visage, ça se lisait bien trop facilement d’ailleurs. Elle semblait avoir passé une mauvaise nuit, c’était ce que les traits de son visage disaient, alors qu’ils étaient tirés, rougis, comme si elle avait passé un bon moment à pleurer. « Tu vas bien ? » Se risqua-t-il quand même à demander, malgré le regard fuyant de sa petite amie, malgré la tension qui s’amassait entre eux deux. Elle, c’était Apolline, une fille tellement classique, tellement recommandable, tellement… différente de lui, tout ce qu’il n’était pas. Elle avait eu un petit besoin d’aventure à l’époque de son adolescence, il avait eu besoin d’une quelconque douceur, d’une écoute qu’il n’avait jamais vraiment eue, si ce n’est avec sa petite sœur. Mais la cadette Lefèvre-Millot ne pouvait pas tout endurer, tandis que Line, elle… elle avait semblé pouvoir faire face à tous les défauts de Adam. Jusqu’à ce jour du moins. Elle soupira, agacée, avant de croiser les bras contre sa poitrine pour faire un effort assez conséquent pour oser le regarder. « Qu’est c’que t’as fait Adam ? » Il avait toujours détesté Jacob, c’était un prénom qui ne lui allait pas, en plus d’être celui que sa mère avait choisi pour lui. Il avait donc décidé de prendre le deuxième prénom que ses parents lui avaient donné pour identité. Adam. C’était toujours mieux. Il retint le petit sourire qui manqua de naître à la commissure de ses lèvres, se sentant soudainement honteux alors qu’il la regardait en retour. « Un vol. Et ils m’ont pris j’avais… des trucs sur moi. » Il ne savait pas comment elle faisait le supporter et alors qu’elle réprimait lourdement un sanglot, elle semblait penser la même chose. Elle pensait certainement pouvoir le changer, là où ça paraissait être une tâche impossible. C’était ancré en lui, cette rancune qu’il avait envers la vie, et même elle ne pouvait plus rien y faire. Elle qui était pourtant celle qui le gardait sur terre ou presque depuis déjà quatre ans et plusieurs mois. Mais cette fois, ça semblait être le déraillement de trop. « Ecoute j’en ai pour… trois ou quatre mois. Line regarde-moi. » Il chercha un instant son regard, avant qu’elle ne le fixe enfin. « J’te promets que je vais changer… J’vois bien que ça t’aide pas et que t’as mieux à faire… j- » « T’as raison Adam. J’ai mieux à faire que m’inquiéter pour toi. J’suis fatiguée d’essayer de te repêcher. Quatre ans ! QUATRE ANS bordel que j’essaye ! Déjà à seize ans tu ressemblais plus à rien, t’en avais plus rien à faire de rien ! J’pensais vraiment qu’y’avait quelque chose là derrière. Quelque chose de récupérable. Mais non ! J’ai juste… perdu mon temps ! » Quoi ? Il était un genre de mission pour elle ? Elle se devait de le ramener vers la bonne voie ? Il réprima une remarque acerbe, se contentant d’un vague ricanement pour se donner une consistance. « Désolé. » Finit-il par dire. Mais ça semblait être déjà trop tard. « Oublie. C’est… J’en peux plus. Toi qui voulais pas devenir comme ton père, t’es pire que lui ! C’est fini, Adam. Je peux pas me permettre de rater ma vie pour toi, toi qui me donne RIEN en retour ! » Il lui donnait tout l’amour qu’il pouvait ressentir encore pour quelqu’un, mais ça ne semblait pas lui suffire. Le temps qu’il trouve de quoi répondre, elle avait déjà rageusement tourner les talons pour fuir, ou pour cacher les larmes qui étaient montées dans ses yeux progressivement et qui devaient amplement la dominer à présent.

« Le postier s’est trompé de boîte alors… » Il lui tendit les quelques enveloppes qui étaient destinées à Adam, et pas à l’appartement quelques pas plus loin. Relevant les yeux alors qu’il mangeait encore à moitié son sandwich qui faisait office de repas du soir, Adam reconnut la carrure bien carrée d’un de ses voisins. Pas n’importe lequel, celui qui vivait avec la jolie fille brune qu’il avait repérée quelques semaines plus tôt. Le gros baraqué, il ne l’avait remarqué que plus tard, mais qu’importe, il avait plus l’air du gentil ami qu’autre chose. Qu’importe. Haussant les sourcils, Adam se saisit du courrier qu’il lui tendait. Facture, banque, huissier, facture, électricité, loyer. « Génial. Merci pour ces multiples bonnes nouvelles… Anthony c’est ça ? » La fin de sa phrase sonna presque involontairement avec un léger dédain. La vie aux Tuileries, c’était encore nouveau pour Adam, lui qui avait été habitué à des quartiers moins fréquentables de Quimper ou même de Paris, il n’avait pas l’habitude des voisins qui n’oubliaient pas de vous filer vos factures. Enfonçant sa clé dans la serrure, Adam s’attarda un instant pour retenir le jeune homme qui partait déjà vers d’autres horizons, distribuer d’autres bonnes nouvelles sans doute. « Au fait, elle va bien votre… colocataire c’est quoi son nom déjà ? » Ah la question semblait déjà l’agacer, tout comme la légèreté avec laquelle le jeune Lefèvre-Millot traitait la question. « Rebecca. » « Rebecca, c’est ça. » Il se prit un instant de silence, comme s’il réfléchissait à quelque chose, avant de se reprendre. « Eh bien, si un jour du courrier à elle tombe dans ma boîte, je ne manquerais pas de le lui rendre. » Le tout ponctué de ce sourire plein d’assurance. La prison, même sur des courtes durées répétées, créaient toujours un sacré caractère, bien prononcé vers le macho, d’ailleurs et quand ça concernait la fameuse Rebecca ça ne semblait pas plaire au si mignon Anthony. Ils étaient juste colocataires c’est ça hein ? Donc il n’avait aucun remord à avoir, comme s’il cherchait désormais à s’encombrer de remords, tandis que l’amour n’était définitivement pas fait pour lui. Mais elle… il y avait ces petits regards qui ne trompaient pas. Et Anthony, ce fameux Anthony semblait bien le savoir aussi, sinon il ne serait pas aussi… distant envers son nouveau (nouveau, depuis près de deux mois quand même) voisin. Comme quoi, lui qui cherchait une nouvelle vie en descendant de sa Bretagne vers la capitale, il allait en trouver une belle et bien animée, dans ce fameux immeuble des Tuileries. Et il ne croyait pas si bien penser à cette époque là, alors qu’avec la jolie « Beckie » ça n’avait encore été qu’un jeu de regard. Les choses avaient quelque peu changé à présent, pour faire un peu plus bouillonner le pauvre Anthony, mais bon, c’était la loi de la jungle. En espérant que ce ne soit pas la jeune femme qui en fasse le plus les frais.


Dernière édition par J. Adam Lefèvre-Millot le Mer 31 Aoû - 3:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:24

ACKLES tu viens de faire une heureuse I love you
bienvenue et bonne chance pour ta fiche (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:25

BIENVENUE SUR
DRÔLE DE MACARONS

HELLO (a) ! Bienvenue sur notre petit bébé, qui je l'espère va te plaire. Je te souhaite bonne courage pour ta fiche & si tu as la moindre question ou le moindre problème n'hésites pas à demander de l'aide à un administrateur. Notre boite à message privée est là aussi. XOXO (a).


J'adore ta citation (a).
& JENSEN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:27

bienvenue, Jacob
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:28

BIENVENUE parmi nous (:
tu vas faire une heureuse (a).
bonne chance pour ta fiche (:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:32

Merci x4
TEDDY-ANN ; whouw Nina je l'avais pas reconnue sur ton avatar *BLONDE*
j'espère bien qu'elle sera heureuse haha (a)
ELENA ; AMBEEEEEEER
J'hésiterais pas en cas de question et oui c'est une réplique culte de notre monde humain, elle doit rester gravée dans l'histoire _0/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:35

Bienvenue ! :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:37

J. Adam Lefèvre-Millot a écrit:
TEDDY-ANN ; whouw Nina je l'avais pas reconnue sur ton avatar *BLONDE*
j'espère bien qu'elle sera heureuse haha (a)

t'inquiètes moi non plus au début
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:47

OH! oui je suis très très heureuse mon bel Adam !!!
BIENVENUE =). Bonne chance pour ta fiche ^^

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 14:57

TEDDY ; aha alors ça va je suis pas folle

BECKIE ; c'est parfait alors (a)
mercii x)
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 15:00

Il est trop sexy, même de dos ^^ !!

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 15:05

N'est-c'pas
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 15:19

    Jensen .

    Bienvenue et bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 15:29

CRYSTAL I love you

Merci à toi x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 18:22

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 18:24

Bienvenue sur DDM !
ACKLES
Contente de te compter parmi nous, n'hésite pas a contacter le staff en cas de besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 20:22

Merci vous deux
MILA je n'hésiterai pas en cas de questions x)
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 20:25

Elles sont toutes folles de toi ...

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 20:26

Beckie T. Lissajoux a écrit:
Elles sont toutes folles de toi ...

même pas vrai! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 20:27

Si !! je ne suis pas aveugle je vois votre petit manège xD.

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 20:55

eh bah quoi tu es jalouse ? (a)
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 22:38

Euh non ...

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 22:39

Hinhin alors tout va bien (a)
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   Dim 28 Aoû - 23:55

C'est pas de ma faute, si tu me fais craquer

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me   

Revenir en haut Aller en bas
 
ADAM ◈ blow me, bite me, eat me, fuck me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ya bna ADAM
» A l'abri de rien/ Olivier Adam
» Bite of an apple...
» Adam et Eve version islamique.
» Quel os Dieu a-t-il vraiment pris à Adam pour créer Eve ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☂ DRÔLES DE MACARONS™ :: ► gestion des personnages :: Les présentations. :: Bienvenue à Paris.-
Sauter vers: