☂ DRÔLES DE MACARONS™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:22

BRUNE PROSPERINE LEFEBVRE-DUBRAY

UNE PETITE CITATION

Voilà maintenant 22 ans que mes parents m'ont donné le nom de Brune Prosperine Lefebvre-Dubray. Je suis de nationalité française sans tout de même oublier que j'ai des origines américaines. En ce moment, je suis célibataire. Depuis 3 ans, je suis étudiante en art et malgré tout, je le vis bien. Même si ce n'est pas facile tous les jours. Je fais partie du groupe des filles d'à côté et on me dit souvent que je ressemble étrangement à Crystal Reed.



Marine Beeze

Moi c'est Marine et je suis sur terre depuis 18 ans. J'habite en France dans la région de Normandie. Je serai présente 6/7 jours. J'ai trouvé le forum via Bazzart et je dois dire qu'il est vraiment sublime sinon je ne serais pas là. Je voudrais également dire que l'accueil est vraiment superbe et que tout le monde est à l'écoute, c'est vraiment un bon point.


Dernière édition par Brune Lefebvre-Dubray le Dim 28 Aoû - 14:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:22

UNE PETITE CITATION

« Ma chérie, sais-tu qui j'ai croiser chez Louboutin ? » Brune redressa doucement le regard de son livre de cours pour apercevoir sa mère tenant deux sacs dans ses mains et un grand sourire sur les lèvres. Elle était toujours d'excellente humeur quand elle revenait de faire les boutiques, encore plus quand elle avait trouver ce qu'elle recherchait. Soupirant, elle posa son crayon avant de porter toute son attention sur elle. « Maman, je n'étais pas avec toi alors je ne sais pas comment je pourrais savoir qui tu as eu la chance de voir. » Elle vit sa mère déposer ses achats avant de s'installer avec toute la grâce qui la caractérisait à ses côtés. « Elizabeth de Beaumont, tu sais, la mère de Jules-Alban le charmant jeune homme dont tu as fait la connaissance au mariage d'Honorine et Antoine. » La jeune femme réfléchie rapidement avant de faire une grimace en se souvenant du dit jeune homme qui l'avait coller une bonne partie de la soirée avec un sourire niais et des phrases qu'il croyait être romantique. La seule chose qu'elle avait eu envie de faire en sa présence était de vider les nombreuses coupes de champagne qui lui passait sous la main. Son état avait presque été déplorable. « Oh que oui je me souviens de lui, comment pourrais-je l'oublier. » En voyant le visage éclatant de sa mère, Brune compris que cette dernière avait très mal pris le sens de sa dernière phrase qui pourtant était pleinement sarcastique. « Une bonne chose puisque nous sommes invités au gala qu'organise la famille pour une association d'aide à l'éducation pour les jeunes enfants et surtout les jeunes filles dans les pays défavorisés. Il paraît qu'il est tout bonnement impatient de te revoir. » Une grimace pris place sur le visage de la jeune femme qui retourna rapidement à ses problèmes de mathématiques pour ne pas avoir à faire face a sa mère qui avait l'air réellement heureuse de cette soirée. « Ça a lieu quand ? » Tout en écrivant elle écouta attentivement le moulin à parole qui lui servait de génitrice et capitula en se rendant compte qu'elle n'avait aucune excuse qui l'empêchait de s'y rendre. Encore un moment pompeux en perspective, cela commençait réellement à lui peser, mais c'était l'une des contraintes du train de vie de sa famille. Heureusement dans ce genre de moment elle pouvait toujours compter sur ses frères, les jumeaux, qui avaient toujours quelque chose de drôle à dire ou faire pour passer le temps. « Je viendrais... Tu pourrais me passer la carte pour que j'aille m'acheter une robe ? » Sa mère lui tendit l'une de ses nombreuses cartes de crédit avant de quitter la pièce avec un sourire sur le visage qui ne passa pas inaperçu pour sa fille.

« Tu sais que nos parents s'attendent d'un moment à un autre que nous officialisions les choses ? » Brune avait lâcher cette phrase avec une peur terrible lui nouant le ventre, il y avait eu beaucoup de choses qui avait changer dans sa vie c'est six derniers mois et elle ne savait plus vraiment quoi faire. Il y avait tout d'abord Jules-Alban, ce garçon qui lui avait sembler tellement niais et collant qui faisait maintenant partie intégrante de son existence d'une façon que beaucoup pensait intime alors que ce n'était pas le cas. C'était un homme tout ce qu'il y avait de merveilleux, mais il n'y avait rien entre eux et cela ne changerait certainement jamais. Peut-être cela aurait-il été différent s'il n'avait pas eu une préférence marquer pour la gent masculine. Chose qu'il avait beaucoup de mal à accepter et dont elle était la seule au courant, l'ayant surpris dans un recoin d'une salle de bal en train d'embrasser à pleine bouche son frère aîné. Cela lui avait fait un choc, mais pas pour Charles, son aîné qui n'avait jamais cacher ses préférences sexuels. Donc depuis, elle s'était beaucoup rapprocher du jeune homme qui était devenu comme un nouveau frère pour elle. Jouer avec le feu n'était pas une très bonne idée et elle était certaine de s'y brûler les ailes et de perdre un bon nombre de plumes. Cela faisait quatre mois qu'aux yeux de leurs entourages proches ils étaient un couple, deux jeunes gens amoureux et heureux d'être ensemble. Il n'y avait jamais eu de baiser en public, non, juste des gestes parfois ambiguë aux regards des autres mais pas pour eux. Elle avait accepter de faire cela pour lui qui ne voulait pas que son secret ce découvre, mais elle n'avait pas penser au fait qu'elle pourrait commencer à ressentir quelque chose à son encontre. C'était dur de le cacher et bien qu'elle essayait de le cacher, c'était difficile pour elle de le laisser la toucher sans réellement le faire. « Je sais, ma mère m'a même dit qu'elle me confierais la bague de mon arrière-grand-mère pour l'événement. » Il s'installa à ses côtés et lui attrapa la main pour entrelacer leurs doigts, procurant sans le savoir bon nombre de frissons dans le corps de sa soit disant petite-amie. Elle détourna les yeux et attrapa une photo qui trônait sur sa table de chevet. « Ce jour-là, juste avant que cette photo ne soit pris j'ai fait la description de mon Prince Charmant à ma mère qui a été très attentive alors que je ne parlais pas du dernier défilé programmé à Paris. Et tu sais quoi ? Il était presque comme toi, je crois que c'est ce qui la littéralement pousser à ce que nous retrouvions si souvent ensemble ces derniers temps. Elle essaye de me caser, même si je n'ai que dix-sept ans et encore ma vie devant moi. Je pense qu'elle n'apprécie pas le fait que je veuille faire des études pour devenir restauratrice... Puis depuis que Charles a fait son coming-out, avec Léandre et Lancelot nous savons très bien qu'on doit essayer de se caser. Je veux bien faire tout mon possible pour t'aider Jules, même devoir me faire passer pour ta fiancée. » Elle retourna son visage vers lui avec un petit sourire, mais fut surprise par son air si sérieux qui avait pris place sur ses traits, c'était la première fois qu'elle le voyait ainsi. « Je crois que le mieux est que tu accepte de te faire passer pour la future Mme de Beaumont pendant un moment... Enfin, si tu accepte. »

Cette robe lui allait à merveille, elle ne pouvait pas dire le contraire. Brune tourna doucement et observa l'image que lui renvoyait le miroir devant lequel elle se trouvait. Oui, pour la première fois de sa vie elle se trouvait jolie et le pire était que jamais elle ne porterais cette robe en dehors de chez elle. La couturière était venu pendant plusieurs heures et avait travailler tellement dure qu'elle s'en voulait réellement de ne pas avoir à porter sa création à l'Eglise, ou encore tout simplement en tenant le bras de son père pour rejoindre son futur époux. Car oui, elle avait accepter la "demande" en mariage que lui avait faite Jules-Alban et elle revoyait encore le regard heureux de sa mère. Son père lui avait été sceptique, ayant préféré qu'ils attendent un peu. Ce qu'ils avaient fait, cela faisait maintenant près de quatre ans qu'ils étaient "fiancés" et ils avaient tout fait pour retarder le moment au plus tard. Mais c'était sans compter sur l'obstinance de leurs mères respectives qui avait vu en la fin des études du jeune homme une bonne occasion de commencer les préparatifs. Et voilà, aujourd'hui elle se retrouvait dans le salon de leur appartement à essayer une robe qui resterait à jamais dans un coin et qu'elle serait l'une des seules à voir. Avec sa mère, sa belle-mère et ses amies les plus proche. « Quelle merveille, vous êtes tout simplement sublime ma chère Brune. » La jeune femme se retourna lentement avant de prendre la parole. « Je vous remercie Mme de Beaumont, j'espère simplement qu'elle va plaire à Jules. » Cette dernière s'installait tranquillement sur le canapé tout en sirotant une flûte de champagne. « Mon fils à un goût plus que certains pour la mode, il sera tout bonnement ébloui devant vous. » Un petit rire passa les lèvres de Brune qui imagina la réaction de son fiancé en la voyant habillé ainsi. Il adorerait, elle en était certainement et l'envierais peut-être même de porter une si belle toilette. Car bien que très masculin, il fallait vraiment savoir qu'il aimait les hommes, il avait une véritable passion pour les créations de haute couture et rêvait de travailler dans le domaine. Il avait même réussi à trouver une petite place dans l'un des ateliers de la maison Lagerfeld, pas grand chose, mais c'était un bon départ. Elle avait été plus qu'heureuse pour lui, en tout cas beaucoup plus que le jour où il lui a avouer avoir rencontrer quelqu'un avec qui il vivait quelque chose de fort. Elle, sotte comme elle l'était n'arrivait pas à laisser un garçon entrer dans son existence, par peur ou tout simplement car elle ne le voulait pas. « Vous allez faire un véritable malheur, être le centre d'attention de cette journée que nous attendons tous. » C'était plus qu'elle ne le pensait, ce mariage allait tout bonnement rester dans les annales.

« Jules, je ne peux pas aller plus loin et tu ne peux pas me le demander. Je t'ai tout de même donner plus de quatre ans de ma vie sans rien en échange que le bonheur de te voir heureux. Pendant ce temps j'ai sacrifier, mit de côté le fait que j'aurais pu rencontrer quelqu'un qui aurait pu faire en sorte que je me sente vraiment bien sans avoir à porter un lourd secret sur mes épaules. Je ne t'en veux pas pour cela, c'était dans l'optique de t'aider et je l'ai fait parce que je t'adore, que je t'aime tout simplement... Mais non, tu ne peux pas me demander de faire ça, juste pour que ta famille continue à croire que tu est comme il faut, cela te tue à petit feu et je ne veux pas te voir te détruire. Après tout, on a tous notre âme sœur quelque part et je crois même que tu l'a trouver. J'ai bien vu les regards que tu échangeais avec mon frère, ce n'est pas fini entre vous et je pense que ce ne le sera jamais. Alors lance toi, tu te fiche bien de ce que les autres peuvent penser de toi et si c'est le cas, alors jamais tu n'auras le bonheur de connaître la félicité et le sentiment agréable d'être enfin sincère avec toi même. Je ne veux pas t'épouser, je ne peux pas et je te l'ai bien fait comprendre quand j'ai accepter ta demander. C'était juste pour t'aider, pour que tu trouve la manière de l'annoncer à tes parents. Ta mère t'aime tellement que même si ce sera difficile pour elle de l'accepter, elle ne pourra pas te rejeter... Quand à ton père, je n'ai jamais vu quelqu'un d'aussi tolérant et ouvert que lui. C'est un homme bon. C'est pour ça que je fait mes bagages, j'ai besoin d'espace et de me retrouver. Je ne sais pas encore où je vais aller, mais je part. T'inquiètes, j'ai laisser une lettre pour expliquer pourquoi le mariage n'aura pas lieu, je serais la seule fautive aux yeux de tous mais je préfère cela que je de te balancer alors que je t'ai aider pendant autant de temps. » Brune se stoppa dans ses gestes avant de regarder Jules qui l'observait d'un air triste et complètement abattu à la fois. « Tu va me manquer, terriblement... Je ne te remercierais jamais assez de ce que tu as fait pour moi. » Elle l'attira dans ses bras et retint ses larmes quand elle le senti le serrer un peu plus contre lui, il allait vraiment lui manquer. « Tu sais ce qui me ferais plaisir ? Que tu sois enfin sincère, pour les autres ainsi que pour toi. » Se reculant, elle déposa un léger baiser ses lèvres avant d'attraper ses bagages et de quitter leur appartement. Un chapitre de sa vie venait de prendre fin et elle allait devoir faire en sorte de commencer celui-ci en mettant de côté la peine qui la tenaillait et qui lui donnait littéralement envie de vomir.


Dernière édition par Brune Lefebvre-Dubray le Dim 28 Aoû - 14:27, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Beckie T. Lissajoux
ADMIN ✖ je ne suis pas le grand méchant loup, mais je mords.
avatar

☎ Courriers : 1125
☎ Arrivé(e) le : 25/08/2011
☎ Âge : 26
☎ Pseudo : woodie jack
☎ Crédits : hilarious monkey
☎ Avatar : sophia bush

➽ PARIS MATCH
☎ Âge: 24 ans.
☎ Choses à faire:
☎ Les Affinités:

MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:23

BIENVENUE
Contente que tu te sois enfin décidée xD !!
Bonne Continuation =D.

_________________

C’était plus qu’une comète parce qu’elle avait apporter tant de choses dans sa vie, du sens mais aussi de la beauté, ses amis ne comprenaient pas ce qu’il disait, ses sentiments dépassait les autres hommes. Mais même lorsqu’il se sentait très seul, il savait en son cœur qu’un beau jour la comète serai de retour... pour illuminer à nouveau toute sa vie, et qu’il pourrait enfin grâce à elle retrouver foi en l’être humain, en l’amour et en son art.© oth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://drolesdemacarons.jeun.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:25

    Merci beaucoup de l'accueil et pour le choix, cela viens de votre aide à toutes. Je vous remercie encore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:26

BIENVENUE & très bon choix !
bonne chance pour ta fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:26

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
le titre
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:29

BIENVENUE SUR
DRÔLE DE MACARONS

HELLO (a) ! Bienvenue sur notre petit bébé, qui je l'espère va te plaire. Je te souhaite bonne courage pour ta fiche & si tu as la moindre question ou le moindre problème n'hésites pas à demander de l'aide à un administrateur. Notre boite à message privée est là aussi. XOXO (a).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 13:36

    Merci à vous toutes pour l'accueil, oui le titre m'a fait le même effet.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   Dim 28 Aoû - 14:35

J'adore ta fiche !
je te valide (: bon jeu ;)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRUNE - Les produits laitiers sont nos amis pour la vie, genre je vais être pote avec un yaourt.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Produits laitiers, c'est fini pour nous
» citations : Amis pour la vie
» Remplacer la crème fraiche et autres produits laitiers dans la cuisine
» Peu de lait maternel et quasi zéro produits laitiers, pb ?
» comment remplacer produits laitiers et viande?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☂ DRÔLES DE MACARONS™ :: ► gestion des personnages :: Les présentations. :: Bienvenue à Paris.-
Sauter vers: