☂ DRÔLES DE MACARONS™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ♦ ELENA WOLKOFF-CARTIER « parfaite avec de jolies petits défauts. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ♦ ELENA WOLKOFF-CARTIER « parfaite avec de jolies petits défauts. »   Dim 28 Aoû - 2:37

Elena Wolkoff-Cartier


Voilà maintenant 22 ans que mes parents m'ont donné le nom de Elena Wolkoff-Cartier. Je suis de nationalité franco-russe sans tout de même oublier que j'ai des origines russes. En ce moment, je suis célibataire. Depuis 1 ans, je suis organisatrice de mariages et malgré tout, je le vis bien. Même si ce n'est pas facile tous les jours. Je fais partie du groupe des Filles d'à Côté et on me dit souvent que je ressemble étrangement à Amber Heard.



prénom pseudo

Moi c'est Jennifer et je suis sur terre depuis 22 ans. J'habite en France dans la région de PACA. Je serai présente 7/7 jours. J'ai trouvé le forum via Pauline et je dois dire qu'il est TOP. Je voudrais également dire Bienvenue à aux futures macarons.


Dernière édition par Elena Wolkoff-Cartier le Dim 28 Aoû - 2:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♦ ELENA WOLKOFF-CARTIER « parfaite avec de jolies petits défauts. »   Dim 28 Aoû - 2:37

Je n’aime pas beaucoup parler de moi, mais je veux bien faire une exception pour vous. C’est en Russie que mon histoire commence, le vingt et un juin mille neuf cent quatre-vingt-neuf dans une maternité de la capitale. Imaginez donc la scène ! Tous ces regards posaient sur moi, admirant la nouvelle venue qui venait de pousser ses premiers cries. Je ne m’en souviens pas mais ma mère me l’a souvent raconté, cette fameuse scène de ma naissance. En parlant de ma mère, cette femme extrêmement gentille très attachée aux principes de la famille, elle était tout ce qu’on pouvait espérer pour un enfant. Elle a toujours été femme au foyer pour ensuite devenir la merveilleuse mère foyer qu’elle était. C’est très jeune qu’elle s’est mariée avec mon père, un homme droit et surtout très travailleur, c’est chaque matin qu’il se levait très tôt le matin pour se rendre dans une ville voisine pour travailler sans cette usine à charbon. Je n’étais pas la première de la famille, trois ans plus tôt alors que je n’étais même pas encore dans l’esprit de mes parents, c’est ma grande sœur Petra qui poussa ses premiers cries dans la même maternité. Mes parents ont toujours eu la crainte que Petra soit jalouse lors de ma naissance mais bien au contraire elle était ravie de la venue de sa petite sœur. C’est dans un quartier de Moscou, que j’ai grandi avec ma petite famille, ce n’était pas vraiment la maison de rêve de mes parents mais cela nous suffisait. C’est avec Petra que je partageai ma chambre tandis que mes parents eux dormaient dans le salon sur un matelas qui était au sol, les soucis financiers ont toujours été de rigueur dans notre famille et nos parents nous faisait toujours passer avant pour qu’on les meilleures conditions de vie possible. Ma sœur et moi sommes très proche, nous nous sommes toujours bien entendues depuis notre plus jeune âge, il est vrai que parfois nous nous tirions les cheveux, mais qu’elles sœurs ne se crêpent pas le chignon ? Cette relation fusionnelle nous a vraiment beaucoup aidée lorsque nous avions appris le décès de nos parents : un accident de voiture. Je n’avais que dix ans mais je me souviens encore que ma sœur n’avait plus parlé pendant plusieurs jours, moi je ne réalisais pas vraiment ce qui venait de se passer et c’est lorsque je suis arrivée avec ma sœur dans cet orphelinat que j’ai compris que notre vie ne serait plus jamais pareil.

Voilà bientôt deux ans que nous sommes arrivées à Paris, je me souviens lorsque j’ai vu cette immense villa qui ressemblait plus à un château qu’à une maison sur le portail il y avait écrit Cartier, c’était notre nouvelle famille. Ils étaient venus nous chercher à Moscou quelques mois après la mort de mes parents, un couple ne pouvant pas avoir d’enfant et qui voulaient absolument adopter des enfants d’au moins une dizaine d’années. Les premiers mois à Paris furent les plus dure, alors que ma sœur s’adaptait tout doucement à cette nouvelle pour moi c’était tout autre chose. Je me refusais de les appeler Papa et Maman et je ne leur adressais pas la parole ou si je disais quelques choses s’étaient des cris pour qu’ils me laissent en paix. Malgré le calvaire que je leur faisais passer, bizarrement ils me comprenaient, c’est d’ailleurs peut-être çà qui m’a fait comprendre qu’ils ne voulaient que mon bien et le jour où je leur ai dit Papa et Maman fut le plus beau de leur vie mais aussi le mien car j’avais enfin des parents. La vie de ma sœur et moi avait complètement changé, nous étions maintenant des héritières d’une grande fortune alors que quelques années auparavant notre avenir n’était pas des plus fabuleux. Alors que ma sœur était restée égale à elle-même, pour moi ce changement m’avait également complètement changé, c’est au lycée que tout à déclencher. La petite fille gentille et innocente était maintenant loin derrière moi, j’étais devenue le genre de filles que l’on déteste éperdument, vous savez celles qui se croient supérieure aux autres tout simplement parce qu’elles ont de leur compte en banque bien rempli. J’ai toujours eu l’impression d’être jalousé par les autres filles de ma classe, ce qui m’a rendu quelques peu égocentrique, je me disais être parfaite et puis je le voyais dans le regard des garçons qui me tournaient autours, c’est d’ailleurs dans ce lycée que j’ai perdu ma virginité à l’arrière d’une voiture sur le parking. J’étais maintenant passée de l’égocentrique à la garce égocentrique, un statut qui me dérangeait pas à vrai dire et j’en étais même assez fière pour ne pas dire trop…

Aujourd’hui je suis toujours cette fille audacieuse devenue maintenant une femme ambitieuse, je suis organisatrice de mariage dans une très célèbre agence de Paris depuis un an maintenant. Certes mes parents adoptifs sont en grande partis concerné par cette place que j’ai eu mais j’ai toujours voulus me débrouiller seule pour arriver à ce que je veux et je pense y être arrivé. Actuellement célibataire, je n’ai jamais voulu me fixer car simplement j’ai joué avec les hommes, les aguicher et les manipuler pour mieux les lâcher par la suite je ne sais pas pourquoi être aussi antipathique comme ça, c’est surement dans ma nature ou peut-être que je n’ai pas rencontrer l’homme qu’il me faut vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
 
♦ ELENA WOLKOFF-CARTIER « parfaite avec de jolies petits défauts. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activité à thème avec les enfants.
» Maquillage enfants
» Et si l’homéopathie nous aidait à chasser nos petits défauts ?
» Et si nous nous émerveillons avec de Merveilleux petits prodiges?
» Amenagement à Dublin avec 3 enfants petits

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☂ DRÔLES DE MACARONS™ :: ► gestion des personnages :: Les présentations. :: Bienvenue à Paris.-
Sauter vers: