☂ DRÔLES DE MACARONS™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN   Jeu 1 Sep - 2:19



Je suis d'accord, je suis pas une bombe sexuelle mais enfin il y a des limites non, se faire recaler par son dealer c'est chaud quand même, ou pas justement. Je suis d'accord aussi, il est là pour me vendre de quoi me doper pas pour me vendre du rêve, me fournir de quoi m'envoyer en l'air sans avoir besoin de mettre la main à la pâte si je puis dire. Son numéro commence par 06 pas 0800, et il a pas de profil sur sexondemand.com. Mais tout es de sa faute, j'ai envie de dire que déjà, il avait qu'à être moins canon peut être. Et puis s'en tenir à son job et disparaître comme il est arrivé parce-que ça fait des semaines qu'il avait cette attitude envers moi, à me faire croire qu'il s'intéressait à mon cas comme si j'étais spéciale et pas simplement le 10ème cas social de la journée à qui il irait vendre sa merde. Au fond, il est aussi paumé que moi et c'est sans doute pour ça qu'on s'est rapprochés, jusqu'à ce que j'essaye de dépasser la limite, mais comment voulez vous que je le sache qu'il en avait des limites.

Non, je ne suis pas tombée amoureuse, ça serait pathétique en plus d'être compliqué et même impossible vu notre historique en matière d'affaires sentimentales à tout les deux mais je sais pas. J'en avait marre d'être forte tout le temps pour ne pas déstabiliser mon quotidien qui à déjà assez de mal comme ça à tenir la route. J'ai craqué, je pensais que lui aussi craquerais et qu'on pourrait se consoler tout les deux. Au lieu de ça il m'a fait sentir encore plus mal que je l'étais déjà en me repoussant. La honte de ma vie, je ne sais même pas comment j'ai eu le courage de le rappeler. Je sais encore moins pourquoi je l'ai rappelé en prétextant que j'avais besoin de came alors que je n'avais même pas finie celle de la dernière fois. Surement parce-que je n'arrivais pas à me faire à l'échec de la dernière fois...

J'avais fait un effort sur ma présentation générale cette fois. J'ai pas sorti le grand jeu, pas la peine de m'enfoncer dans le ridicule. Disons qu'il allait arriver d'une minute à l'autre et que par pure coïncidence pour une fois j'aurais les cheveux propres d'y il a à peine une heure, je sentirais encore le gel douche, et j'aurais échangé mes vielles fringues habituelles contre un jean slim et un t-shirt près du corps. Je me trouvais nulle en me regardant dans la glace mais je savais déjà quoi lui dire, parce-que je me doutais qu'il se posait quand même des questions après ce qu'il s'était passé. Alors que je l'avais vraiment mal vécu la dernière fois, j'allais faire comme si je m'en fichais. Avec le sourire je lui dirais merci d'être venu, mais je viens de me rendre compte que je n'ai pas de quoi te payer sur moi donc tu peux t'en aller à moins que.... All or nothing, ça passe ou ça casse.
Revenir en haut Aller en bas
Renan P. Biancardi

avatar

☎ Courriers : 59
☎ Arrivé(e) le : 30/08/2011
☎ Pseudo : Delilah
☎ Crédits : ..
☎ Avatar : Luke Grimes

MessageSujet: Re: SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN   Jeu 1 Sep - 14:06


    J’avoue avoir été très surpris en voyant s’afficher sur mon cellulaire le prénom de Riven. Pas que ce soit rare non, surtout ces derniers temps, mais il faut dire que notre dernière entrevue à été des plus étranges… En tout cas, j’me dis qu’elle veut sûrement oublier cet épisode et recommencer sur de bonnes bases. Devrais-je prévenir que je ne couche pas avec les clients, que je ne fais QUE vendre de quoi leur retourner le cerveau et oublier leur petite vie de Parisien ? Bon, j’me vois mal faire ça, mais ça éviterais peut-être ce genre de malentendu. « Salut, j’te vends de la came mais qu’on soit bien d’accord, on ne couche pas ensemble ». Je ris en imaginant la scène. Ok, je suis dans un ascenseur pour aller voir une demoiselle qui a voulu coucher avec moi la dernière fois, que j’ai repoussé, et je ris tout seul. Je dois vraiment être dérangé. Et puis cette fille, elle m’intrigue, je l’aime bien. Bien sûr, j’ai entendu des tas de rumeurs sur elle, certaines fondées, d’autre nettement moins, mais je n’y porte pas attention. Tout le monde n’y passe pas vrai ? Qui n’a jamais entendu une chose qui était totalement fausse nous concernant ?

    Me voila devant la porte du fameux appartement, le doigt sur la sonnette. A me voir comme ça, on dirait un gentil jeune homme qui passe prendre des nouvelles de son amie. Ce n’est pas exactement le cas, mais finalement, ça arrange tout le monde. Quoi que, je considère cette fille comme une amie, même si je ne la connais que peu. C’est mon côté trop protecteur, il me joue des tours. C’est ma sœur qui en connaît un rayon là-dessus tiens, si elle pouvait m’enlever un trait de caractère, ce serait forcement ça. J’entends enfin le cliquetis de la porte, et voila Riven. Et ben… faut dire qu’elle paraît…plus femme. Voila exactement le mot. Elle sort quelque part non ? Bon Renan, arrête de la mater comme ça, t’as l’air franchement idiot.

    Je rentre dans l’appartement que je commence à connaître. La meilleure des solutions est sûrement de ne pas parler de la dernière fois. Tirons simplement un trait la dessus et faisons comme si rien ne c’était passé. J’veux dire, c’est pas comme si j’avais refusé de coucher avec la jeune femme des plus attirantes qui se trouve devant moi. J’dois avoir un problème hormonal, il y a un truc qui est mal foutu ou j’en sais rien, mais pour avoir envie de coucher avec sa sœur mais refuser ça d’une simple amie faut pas être normal. 10,15 secondes de silence. Ca commence à devenir gênant là, faudrait peut-être trouver à dire quelque chose et vite. « Bon Riven, on va pas tourner autour du pot 3 ans, on oublis la dernière fois et voila » . Simple, clair, direct. Parfois faut pas chercher midi à quatorze heure. Et puis je déteste ce genre de situation. J’te regarde, tu me regarde, on ne sait pas quoi dire ni faire. On est juste là pour échanger de l’argent contre de la came non ? « Donc, t’en veux pour combien ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN   Ven 2 Sep - 15:55



« Bon Riven, on va pas tourner autour du pot 3 ans, on oublis la dernière fois et voila. Donc, t’en veux pour combien ? »

...C'est une blague. Qu'il soit mal à l'aise par rapport à la dernière fois je veux bien le croire, je me suis pas sentie au pas au top de moi même non plus. Il est pas non plus obligé d'être froid comme ça pour autant si ? Après ce que j'ai vécu je suis pas du genre à m'attacher facilement alors si j'ai crut qu'entre Renan et moi il y avait quelque chose de plus qu'une relation basique de dealer à cliente, c'est que je ne l'avais pas rêver. Si ? Je suis perdue, il est en train de me perdre cet abruti je ne sais plus quoi penser.

Oublier la dernière fois, je ne demande que ça le problème c'est que c'est pas si simple. Premièrement mon égo en à prit un coup et la pilule n'est toujours pas passée. Deuxièmement je me sens toujours aussi seule et en manque d'affection, troisièmement lui est là, il ouvre la porte et me dévisage de la tête au pied comme si c'était noël et ensuite il veux me faire croire qu'il est pas intéressé. Je comprend pas, et quand je suis déstabilisée, j'ai tendance à me braquer et à monter sur mes grands chevaux. Ca me blesse qu'il soit aussi distant, ca me blesse qu'il ai envie d'oublier, plus que ca me blesse qu'il refuse de me donner ce que j'attends de lui, dans le fond. J'ai la gorge nouée et les mots on du mal à sortir naturellement.

Très agréable, moi aussi je suis contente de te revoir Renan. Pour 0 euros tu peux me donner quoi parce-que je viens de me rendre compte que je n'ai pas de cash sur moi.

C'est un mensonge, il s'en rendra compte bien assez vite. Il vas bientôt comprendre aussi qu'en plus je n'ai même pas besoin de plus de cocaïne. Mon but avoué depuis le départ, c'était de retenter de le faire craquer mais si ça ne fonctionne pas alors tant pis, le but ça sera de le faire rester ici plus de 3 minutes, qu'on puisse au moins en discuter. Je crois qu'il n'a pas bien comprit ce qui m'arrivait ni ce que j'espérais de lui. Coucher avec lui c'est une chose mais ça allait beaucoup plus loin qu'une simple pulsion sexuelle. J'avais besoin de lui, comme on a besoin d'être réconfortée parfois, et rassurée. Fatiguée d'être seule au monde, fatiguée d'être abandonnée par tous à commencer par ma mère, suivi par l'homme que j'aime, et pour finir par Renan qui était tout ce qui me restait quand il s'agissait de pouvoir compter sur quelqu'un qui puisse me comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
SO NOW, LOVE ME ◆ RENAN vs RIVEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☂ DRÔLES DE MACARONS™ :: ► résidence ❝ les tuileries ❞ :: émile Zola. :: Premier Étage. :: #01 - Riven Jovanovic.-
Sauter vers: