☂ DRÔLES DE MACARONS™


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:23

Cassandre Valentin Lefèvre

« De mille saveurs, une seule me touche, lorsque tes lèvres
effleurent ma bouche... »


Voilà maintenant 26 ans que mes parents m'ont donné le nom de Cassandre Valentin Lefèvre. Je suis de nationalité française sans tout de même oublier que j'ai des origines italiennes. En ce moment, je suis célibataire. Depuis 3 ans, je suis avocat et malgré tout, je le vis bien. Même si ce n'est pas facile tous les jours. Je fais partie du groupe des musclés et on me dit souvent que je ressemble étrangement à Chris Evans.



Guillaume Anat

Moi c'est Guillaume et je suis sur terre depuis 21 ans. J'habite en France dans la région de Haute-Normandie. Je serai présente 5 à 7/7 jours. J'ai trouvé le forum via Bazzart et un ami et je dois dire qu'il est agréable à regarder. Je voudrais également dire Banzaiiiiiiii.


Dernière édition par Cassandre V. Lefèvre le Mer 31 Aoû - 13:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:23

« You have all the weapons you need. Now fight. »




“Juillet 1997 ▬ A quelques kilomètres de
Bordeaux„


Un orage grondait dehors. Il était presque minuit et les éclairs ne cessaient d'éclairer ma chambre où toutes les lumières étaient éteintes. J'étais assis sur mon lit, jambes repliés sur contre mon torse et j'attendais. En pyjama, j'attendais que les minutes passent et que le médecin se décide enfin à sortir de la pièce au fond du couloir. Un nouvel éclair balaya cette chambre. Il était plus proche que tous les autres et je serrais mon ours en peluche contre moi encore plus fort. La porte s'ouvrit et se fut avec une appréhension des plus fortes que je tournais mon visage en direction du couloir. Un autre éclair s’abattit dans les champs lorsque le docteur s'arrêta devant l'encadrement de ma porte pour me faire un signe négatif de la tête. Je me levais brusquement de mon lit pour courir en direction de la chambre du fond. Mon frère cadet ne tarda pas à me rejoindre et à s'effondrer devant le lit de notre mère qui venait à peine de nous quitter. Je jetais un regard rempli de larmes vers mon beau-père qui souriait comme jamais. Perdu, je m'agenouillais aux côté d'Alexandre en le rejoignant dans ses pleures. Nous venions de perdre notre mère, la seule et l'unique personne qui nous voulait encore du bien dans cette demeure. Allongé dans le lit de mon frère et à ses côtés, je séchais mes dernières larmes alors que lui dormait déjà. Il avait réussi à trouver le sommeil, chose que je ne pourrais certainement faire cette nuit. L'orage était toujours autour de nous et il n'était pas encore prêt de s'arrêter. Je me levais du lit, embrasser mon jeune frère pour rejoindre ma chambre qui se situait juste en face de la sienne. Je refermais la porte derrière moi et entendit alors un cri ahurissant dans la maison. Mon beau-père se rua alors sur moi alors que je courrais déjà en direction de ma chambre. Je tentais tant bien que mal de fermer la porte et je finis par y arriver. Cependant, il m'enferma à l'intérieur. Je hurlais pour réveiller Alexandre, pour qu'il comprenne qu'il devait se protéger de cet homme. Je sortis alors par la fenêtre alors qu'une pluie torrentielle me tombait dessus. Je réussis avec beaucoup de difficulté à rejoindre la salle de bain de l'étage pour ressortir par le couloir et courir en direction de la chambre d'Alex. Notre beau-père était là et il le tenait fermement par la gorge. J'attrapais une chaise et le frappais avec. Il lâcha le jeune Lefèvre mais se dirigea vers moi avec une colère que je ne lui connaissais pas. Il m'attrapa le visage avec son affreuse main et m'envoya valser contre la porte de ma chambre. Il tenta de me donner un coup de pied mais je réussis à ma décaler. Il défonça cette porte pour ensuite m'attraper par le col de mon pyjama et m'envoyer à l'intérieur. A terre, je reculais pour lui échapper. Cependant le mur opposé me tapa dans le dos. Mon beau-père sortit alors une arme à feu qu'il pointa vers moi. Sans doute par instinct de survie, je le basculais en arrière de toutes mes forces pour pouvoir passer et m'enfuir. Il m'attrapa la cheville et me fit tomber. Il tira en l'air et le lustre me tomba dessus. J'avais reçu quelques bouts de verre dans les yeux et ceux-ci suffirent à me faire perdre la vue. Je ne voyais plus rien, j'avais peur et je sentais le sang sur mes mains. J'entendais une forte respiration qui se rapprochait de moi jusqu'à ce que trois nouveaux coups de feu surgissent de nulle part. Recroquevillé sur moi-même, je compris rapidement que la police était intervenue à temps. Alexandre venait de me sauver la vie en les appelant.




“Décembre 2001 ▬ Rouen„

« Je sais que toute cette histoire ne doit pas être facile. En plus des attentats, votre vie était déjà bien assez compliqué. Je suis là pour vous écouter Cassandre. Quoi que vous vouliez me dire, tout restera entre nous. Je suis là pour vous aider, pour que vous alliez mieux après toutes épreuves que vous avez traversé ces dernières années. »
« Je sais... Je n'ai simplement pas envie de parler, aujourd'hui tout comme la semaine dernière et la semaine d'avant. » Répondis-je à la psychologue qui me suivait depuis quelques semaines. Je restais muet. Je n'avais rien à lui dire. Je pouvais me débrouiller tout seul. Je n'avais eu besoin de personne jusque là. Je m'en sortirais donc de la même manière et je retomberais sur mes pieds comme à mon habitude. Quelques années plus tôt alors que notre beau-père se faisait arrêter pour doubles tentatives de meurtre et coups et blessures sur sa femme, notre tante (la sœur de notre mère) nous prit avec elle. Comme le voulait le testament de maman, tous ces biens nous revinrent et la garde de ses enfants fut attribué à sa jeune sœur. Je ne la connaissais pas réellement. Notre beau-père nous empêchait de voir de la famille. Il préférait rester enterrer que de parler à sa belle-sœur et son mari. Le seul problème était que nous devions déménager pour Rouen. Le départ fut difficile et j'emportais avec moi tous mes souvenirs ainsi que mes pires cauchemars que j'avais vécu dans cette maison.
« Très bien. J'attendrais que vous soyez prêt. Je resterais là, avec vous, en silence tant que vous le déciderez. » Mal à l'aise de cette situation, je levais mon visage en direction de la psychologue même si je ne pouvais la voir. J'étais aveugle depuis maintenant quatre ans environ.
« J'ai hâte que tout ça se termine... » Prononçais-je en tournant mon visage vers la source de chaleur que je sentais sur ma joue gauche. Je me levais pour rejoindre la fenêtre au le soleil tapait de plein fouet.
« Vous parlez du procès de votre beau-père, n'est-ce pas ? » Je soupirais en me réinstallant sur la sofa.
« Oui. » Répondis-je de façon lasse. « Ca fait quatre ans qu'il fait appel, ça fait quatre qu'on vit, mon frère et moi, dans la peur de le voir sortir de prison. C'est demain que tout se joue et je serais là, en face de lui lorsque son verdict tombera. »
« Vous êtes extrêmement courageux de vous retrouver en face de l'homme qui vous a rendu aveugle. »
« Je n'ai pas vraiment le choix. Je fais ça pour la famille. Il ne mérite pas que les autres viennent puisqu'il ne les a jamais aimé et je ne veux surtout pas qu'Alexandre y aille. Il a failli le tuer ce salop. Je ne veux pas qu'il le voit. »
« Vous êtes également très protecteur envers votre frère. »
« Ce sont les derniers mots de maman : "protèges ton frère, Cassandre, je compte sur toi". Je le lui ai promis donc je tiens simplement ma promesse. »
« Votre parole a donc de la valeur et c'est ce qu'il y a de plus important aujourd'hui. Protéger votre frère et vivez votre vie car demain vous serez tous les deux libres et personne ne pourra venir vous faire du mal. »
« J'ai hâte d'y être. »




“Été 2011▬ Paris„

« L'accusé est reconnu coupable. » La juge tapa alors avec son marteau et la séance fut levée. Je venais de remporter un nouveau procès en faveur d'une jeune femme qui s'était faite agressée puis violée dans les rues de Paris. Et oui, aujourd'hui, j'étais avocat et j'en étais plus que fier. J'aidais les victimes pour envoyer les coupables en prison. La justice était le maître mot de ma vie. Tout n'était que justice et le destin n'existait pas. Je sortis alors du palais de justice pour rejoindre mon collaborateur qui m'attendait dans un café un peu plus. Avançant tranquillement avec ma canne pour me frayer un chemin à travers les rues de la ville, je m'arrêtais face à un passage piéton. J'attendais que le feu passe au vert ou plutôt que j'entende les voitures s'arrêter pour continuer ma route. Au loin, j'entendais un skatteur. J'étais à peu près sûr qu'il ne s'arrêterait pas alors qu'une voiture approchée. Je l'arrêtais alors nettement en positionnant ma canne devant lui. Une voiture passe au même moment et certainement pas à la vitesse conseillée en ville. Le garçon me regarda.
« Vous êtes sûr d'être bien aveugle ? » Me demanda-t-il. Je ne pus m'empêcher de rire face à cette remarque.
« Oui, j'en suis sûr. » Lui répondis-je toujours amusé par ce adolescent dont je sentais le regard sur moi. Le feu piéton passa alors au vert et je repris ma route.
« Merci dans ce cas. » Me dit le skatteur avant de repartir comme un fou. Je souris pour finalement entrer dans la café en question. J'entendis mon prénom au loin. Je m'avançais alors dans la bonne direction et m'installait face à mon collaborateur et meilleur ami.
« Tu n'avais pas à m'appeler. Je t'avais reconnu rien qu'à l'odeur de ton aftershave. » Lui dis-je sur un ton moqueur. Il rigola et nous commandions alors notre café pour discuter par la suite de tout et de rien ainsi que du boulot. Des amours, n'en parlons pas. C'était un vrai désastre. J'étais séducteur et j'arrivais à ramener des hommes dans mon lit mais je n'ai jamais connu le véritable amour. Être aveugle devait en repousser plus d'un et je savais pertinemment que mon handicap en était la cause malgré les excuses tous ces amants me sortaient à longueurs de journée. Mais qui sait, peut-être qu'un jour je trouverais celui qu'il me faut. Je l'espérais. Je l'espérais du fond du cœur. Je ne voulais pas finir seul.


Dernière édition par Cassandre V. Lefèvre le Mer 31 Aoû - 13:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:27

CHRIS
bienvenue parmi nous et merci de ton inscription
bonne chance pour ta fiche ;)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:30

CHRIS
bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:32

BIIIIIIIENNNVENUEEEE !!!
CHHHRRRISSSSSSS
& bonne chance pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:35

Merciiii à toutes, belles demoiselles. Un petit plus pour Emma car j'adore Katie
En tout cas, ravi que Chris vous plaise

Bref, j'ai terminé ma fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:43

Toi je te connais Rolling Eyes
Bienvenue I love you
Toujours avec Chris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:45

Ah ? On me connait. Je te reconnais pas
Mais merciii !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:46

Normal, sur un autre forum je m'appelle Robyn et je suis Kristen Stewart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:52

Welcome
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 13:52

Aaaaah ok. Le monde est petit Razz Et oui me voilà par ici. Je suis plus inspiré par ce forum que l'autre. J'attends d'être validé pour ensuite faire mes adieux sur l'autre.

Merci Charlie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 14:19

BIENVENUE SUR
DRÔLE DE MACARONS

HELLO (a) ! Bienvenue sur notre petit bébé, qui je l'espère va te plaire. Si tu as la moindre question ou le moindre problème n'hésites pas à demander de l'aide à un administrateur. Notre boite à message privée est là aussi. XOXO (a).


Ton histoire est tout simplement génial (a). J'A-DO-RE
Tout d'abord je te VALIDE avec grand plaisir.
& par ailleurs, réserve moi un lien Razz
BON RP sur Drôle de Macarons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mer 31 Aoû - 16:17

CHRIS
bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   Mar 6 Sep - 22:05

Il nous quitte, bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
CASSANDRE ▬ « Blindness is my weakness. »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Miroir de Cassandre de Bernard Werber
» L'histoire de notre petite Cassandre partie à 28 SA
» [Article] La simplicité volontaire glacier ou glaçon ? NaturaVox
» Végétarisme
» [Planetdoll + Volks Megu] Cassandre et Héléna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☂ DRÔLES DE MACARONS™ :: ► gestion des personnages :: Les présentations. :: À la prochaine.-
Sauter vers: